Architecture

La station de ski Les Arcs de Charlotte Perriand fête ses 50 ans

La station de ski Les Arcs de Charlotte Perriand fête ses 50 ans
Anonim
Image

La station de ski Les Arcs de Charlotte Perriand fête ses 50 ans

Les Arcs, une station de ski française des années 1960 conçue par un collectif d'architectes dirigé par Charlotte Perriand, célèbre son demi-centenaire. Voici les points forts de l'architecture de la station moderniste.

Faisant partie de la région de Paradiski, Les Arcs se composent aujourd'hui de quatre villages nommés pour leur altitude, Arc 1600, Arc 1800, Arc 2000 et Arc 1950. Les premiers villages ont été construits sous Perriand et constituent un exemple significatif de l'architecture alpine du XXe siècle. .

Perriand avait pour objectif de repousser les limites de la préfabrication afin de permettre la production de logements de masse de haute qualité pendant les courtes saisons de construction estivales. Les Arcs a été construit sur un terrain vierge, avec des ascenseurs et de nouveaux bâtiments ajoutés chaque année à mesure que la station se développait. Les architectes ont également soigneusement préservé les huttes de bergers existantes qui parsèment les pentes.

L'architecte, alors âgée de 60 ans, était au sommet de sa carrière en 1967 lorsqu'elle a été recrutée pour diriger une équipe de jeunes architectes chargés de transformer une parcelle d'alpage vierge en station de ski.

Aux Arcs, elle a dirigé un groupe de jeunes architectes comprenant Gaston Regairaz, Guy Rey-Millet, Robert Rebutato, Bernard Taillefer, Alain Taves et Pierre Faucheux.

Image Charlotte Perriand a conçu de nombreux immeubles d'appartements modernistes aux Arcs

Avec le gouvernement français de l'après-guerre faisant la promotion de la montagne en tant que destination de vacances et les congés annuels payés légalement montés à quatre semaines par an, le développeur Roger Godino et le guide de ski Robert Blanc ont créé le domaine skiable pour tirer parti de la nouvelle vague de demandeurs de loisirs les pentes.

La station a ouvert ses portes pour la saison d’hiver 1968/1969 et, au cours des 20 années suivantes, Perriand a supervisé la conception tandis que la station s’agrandissait progressivement.

En plus de repousser les limites de l'habitat de masse préfabriqué, Les Arcs se voulait progressiste dans son attitude envers l'environnement naturel. Le complexe hôtelier a été conçu de manière à interdire totalement les voitures et chaque bâtiment a été soigneusement ajusté pour avoir un impact visuel aussi minime que possible sur le paysage de montagne.

Au cours des deux phases supervisées par Perriand, Arc 1600 et Arc 1800, les bâtiments s’approchent des pentes plutôt que de les surplomber, faisant apparaître des milliers de maisons de vacances se fondre à flanc de montagne.

Perriand était l'un des principaux designers modernistes du 20ème siècle. Elle collabore avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret entre 1927 et 1937 et crée de nombreuses pièces telles que la chaise longue B306.

Découvrez ci-dessous cinq faits saillants de l'architecture des Arcs:

Image

La Cascade, 1969

Conçu par Rey-Millet et Perriand, l'immeuble La Cascade est le deuxième immeuble à être construit à Les Arc. Bâtiment le plus facilement reconnaissable d'Arc 1600, il s'articule autour d'une piste de ski d'un côté.

Afin de rendre la terrasse de chaque appartement égale et ensoleillée, chaque étage de la structure est reculé de 1, 4 mètre du côté sud-ouest. Pour que les dimensions des appartements soient égales, le bâtiment se trouve à égale distance du nord-ouest.

De grandes fenêtres situées dans les murs arrière inclinés des appartements ont été conçues pour capter la lumière se reflétant sur la neige. Au total, 140 appartements de deux à cinq lits sont répartis sur sept blocs de quatre étages reliés et décalés sur la pente.

Chaque bloc a une entrée de ski séparée. Dans les vestiaires, les bancs sont délibérément conçus et dimensionnés pour permettre à deux personnes de s’asseoir dos à dos lorsqu’elles retirent leur équipement de ski. Les casiers à chaussures à lattes en bois comportent des espaces pour assurer la ventilation et aider à sécher le kit recouvert de neige.

Image

Le Versant Sud, 1974

Le plus grand bâtiment d'Arc 1600 a été conçu par Regairaz et Rey-Mille sous la supervision de Perriand. Les niveaux échelonnés ont été construits en plusieurs étés et l’ensemble du complexe a été achevé en 1974.

Le Versant Sud est situé à flanc de montagne et ses toits plats sont recouverts de neige en hiver, ce qui le rend pratiquement invisible vu de haut. L’agencement en gradins a été conçu pour que l’immeuble abritant 232 maisons de vacances ait un impact visuel aussi faible que possible.

Des fenêtres pleine hauteur sont disposées tout au long de la façade et font face à la vallée pour capter la lumière du soleil. Vu du dessous en arrivant au resort, les rideaux colorés tirés à travers ces fenêtres forment un motif dans une grille de blocage des couleurs déterminée par Perriand.

Image

Belles-Challes et Lauzières, 1976

Le plus grand complexe résidentiel conçu par le groupe d'architectes d'origine est Belles-Challes et Lauzières. Les deux bâtiments ont une capacité de 3 150 lits répartis dans 590 résidences réparties sur 17 étages.

En suivant le contour de la montagne, les bâtiments sont gradués le long de la pente, les balcons de la façade étant soigneusement disposés pour donner l’apparence d’une façade continue. Des sentiers pédestres en pente sillonnent le centre des bâtiments, ce qui permet aux gens de marcher du niveau du sol jusqu'à la pente en même temps que le bâtiment à mesure qu'il monte.

Perriand a conçu les chambres des bâtiments, qui sont réparties entre un hôtel et des appartements de vacances semi-équipés, de manière à être aussi compactes que possible afin de maximiser le nombre de logements abordables à Les Arcs.

Afin de réaliser leur objectif social-démocrate, ces bâtiments ont repoussé les limites de la préfabrication des Arcs. Il a fallu quatre saisons de construction estivales consécutives pour terminer le complexe, qui comprend des coques en fibre de verre préfabriquées des modules de salle de bain et de cuisine.

Image

Les Chalets Pointus, 1970

Ces chalets indépendants sont situés à la périphérie des Arc 1600, sur une pente boisée. Conçu par Taillefer, un charpentier qualifié, Les Chalets Pointus a un design simple auto-construit.

Les employés de la station de ski qui y ont habité toute la saison ont acheté un terrain et les plans et les ont construits eux-mêmes. Tous les chalets sont orientés au sud-ouest et leurs arêtes de toit sont orientées de manière à indiquer un seul point plus haut sur la pente.

Chacune a un plan en forme d'étoile isotoxale, avec des façades triangulaires qui créent les toits pointus éponymes. De grandes fenêtres installées dans les pignons donnent une vue imprenable sur la vue des montagnes à travers la vallée et des terrasses triangulaires soutenues à leur point par une colonne unique fournissent un endroit ensoleillé pour s'asseoir à l'extérieur.

Image

Intérieur des appartements, 1969 - 1989

Socialiste et féministe engagée, Perriand voulait apporter son attitude égalitaire à l'architecture et à la décoration des Arcs. Les appartements locatifs ont été conçus pour être abordables et remplis d'objets magnifiques et durables conçus spécifiquement pour chaque immeuble.

Elle a insisté pour que les cuisines soient ouvertes afin que les femmes ne fussent pas séquestrées du reste de la famille pendant leurs vacances, en donnant son numéro de téléphone aux acheteurs potentiels qui souhaitaient que davantage de murs soient installés afin qu'elle puisse leur parler personnellement.

Les cuisines et les salles de bains modulaires ont été fabriquées hors site puis soigneusement ordonnées pour leur arrivée sur le site. La conception plug-and-play signifiait qu'ils pouvaient être mis en place puis rapidement raccordés à l'eau et à l'électricité.

[/LONGUEUR MINIMALE]