Anonim
Image

Tour en bois circulaire offrant un point d'observation panoramique des oiseaux sur une île norvégienne

Cette tour en bois de l’architecte norvégien Lars J Berge constitue une cache accessible aux ornithologues amateurs sur une île au nord de Bergen.

Image

La tour d'observation d'oiseaux Herdla est située à la pointe d'Askøy, une île basse du comté de Hordaland, au large de la côte ouest de la Norvège.

Le paysage de prairies ouvertes, de mares peu profondes et d’étangs d’eau douce fait de la région, appelée Herdla, un lieu important pour les oiseaux migrateurs et nicheurs, ainsi qu’une destination prisée des ornithologues.

Image

Le conseil local, qui gère la conservation de la zone, a demandé au studio LJB Architecture and Landscape de Berge, basé à Bergen, d'installer la tour sur un site balnéaire offrant une belle vue. Il se connecte à une série de nouveaux sentiers, conçus pour rendre le paysage unique plus accessible aux visiteurs.

Image

Les fondations en béton d'une structure datant de la seconde guerre mondiale ont été reconverties en base de la tour, ce qui a permis de réduire le coût global du projet.

Cette structure existante a été adaptée pour accueillir une station de pompage utilisée pour contrôler le niveau d'eau des étangs et des terres agricoles environnants.

Image

Une rampe en douceur, qui garantit l’accès de la tour aux personnes en fauteuil roulant, s’allonge en forme de L autour de gradins en bois, créant ainsi un amphithéâtre compact pour les visites ou les présentations.

La rampe et les sièges sont flanqués du côté ouest par un mur qui les protège des fortes brises de mer.

Image

Construite en acier et en bois, la tour s'élève à sept mètres au-dessus de son site. Le niveau d'entrée est un volume carré déterminé par la forme des fondations existantes.

Un escalier en métal en spirale mène à une plate-forme plus haute avec un plan circulaire qui offre un panorama à 360 degrés du paysage environnant.

Image

"L'intention architecturale était d'assembler un sous-sol sûr et stable, surmonté d'un observatoire indépendant de l'aérodynamisme et de la direction", a suggéré M. Berge.

"Le bardage en bois monté avec précision s'adapte et change de couleur en fonction des conditions météorologiques, créant ainsi un manteau doux et semblable à la nature, à la forme solide et géométrique."