Conception

Brevet accordé par Google à un appareil de type Google Bendy de type verre

Brevet accordé par Google à un appareil de type Google Bendy de type verre
Anonim

Brevet accordé par Google à un appareil de type Google Bendy de type verre

Le dernier brevet approuvé de Google concerne un affichage tête haute flexible qui pourrait être la prochaine version de Google Glass.

Le serre-tête repose sur la tempe et l'oreille du porteur et se courbe autour de la tête.

Le dispositif de réalité augmentée électronique consiste en un serre-tête qui repose sur la tempe et l'oreille du porteur et se courbe autour de la tête.

Un élément d’affichage solide est suspendu au-dessus des yeux, de la même manière que le design original du casque Glass. Google a suspendu les ventes de produits portables au début de 2015 afin de "valoriser" le produit, qui dispose désormais de son propre département de recherche.

Une petite caméra (nommée 426) serait capable de filmer du point de vue du porteur et de projeter des écrans de réalité augmentée sur la vision de l'utilisateur

L'affichage du brevet approuvé serait capable de filmer du point de vue du porteur, en utilisant une petite caméra, et superposerait des écrans de réalité augmentée à la vision de l'utilisateur.

Le document suggère que cela pourrait être via un écran à cristaux liquides, ou une source laser ou LED qui "dessinerait un écran tramé directement sur la rétine d'un ou de plusieurs yeux de l'utilisateur".

Les versions précédentes des lunettes de réalité augmentée fonctionnaient également en projetant une image dans le prisme d'affichage, qui la transmettait à l'œil du porteur.

Les circuits seraient logés dans la bande flexible qui enveloppe la tête de l'utilisateur

Une surface tactile permettrait aux utilisateurs d'interagir avec l'appareil. Les circuits seraient logés dans la bande flexible, qui pourrait être ajustée pour s'adapter à la tête du porteur.

Le document suggère que la bande pourrait contenir un fluide magnétorhéologique (fluide MR), qui devient solide en présence d'un champ magnétique.

Le champ magnétique pourrait être généré par le dispositif lui-même, en utilisant un électromagnétique positionné dans la bande pour conserver la position du dispositif, une fois réglé.

Le serre-tête serait fabriqué dans un matériau à coefficient de frottement élevé, tel que du caoutchouc ou un élastomère thermoplastique

Un matériau à forte friction, tel que le caoutchouc ou l'élastomère thermoplastique, contribuerait à maintenir le contact avec la tête du porteur.

L'appareil pourrait être disponible dans les tailles petites, moyennes et grandes, et dans les variations de l'œil gauche ou droit.

Google a fait ses débuts sur Google Glass en 2013 et a poursuivi sa sortie avec des collaborations de mode de haut niveau avec Luxottica et Diane von Furstenburg avant de le retirer du marché.

D'autres sociétés expérimentent les casques de réalité augmentée, notamment la marque de voiture MINI, qui produit des lunettes pour permettre aux utilisateurs de voir à travers le corps de leur voiture.

Le groupe électronique Sony a mis ses propres lunettes de réalité augmentée à la disposition des développeurs plus tôt cette année et Microsoft travaille également sur son casque HoloLens.