Anonim

Moulin à chocolat de Wieki Somers au Vitra Design Museum

Des couches minces sont progressivement rasées d'un bloc de chocolat cylindrique pour révéler les motifs géométriques intégrés dans cette installation du designer néerlandais Wieki Somers au Vitra Design Museum (+ film).

Somers a travaillé avec le chocolatier suisse Rafael Mutter pour créer le moulin à chocolat, adapté d'un coupe-fromage.

Une lame pivotante sur le centre du bloc est tournée afin de racler une couche à la fois, produisant ainsi de minces copeaux bouclés destinés aux visiteurs.

La plaque est composée de plus petits morceaux de différents types de chocolat, disposés de manière à ce que de nouveaux motifs apparaissent à mesure que la surface s'use.

Une version plus petite de la machine est disponible dans la boutique du musée.

Le projet est présenté jusqu'au 1er septembre au musée de Weil Am Rhein, en Allemagne, dans le cadre d'une exposition intitulée Confrontations qui associe des designers des Pays-Bas à des artisans traditionnels de la Suisse.

Le duo Formafantasma, basé à Eindhoven, fait également partie de Confrontations et utilise un brûleur à charbon traditionnel pour la fabrication d’épurateurs d’eau du robinet.

Voir plus d'histoires sur le chocolat »

Voir d'autres reportages sur Wieki Somers »

Voici quelques informations supplémentaires de Somers:

Sur le fond de l'exposition d'été "Gerrit Rietveld - La révolution de l'espace", une exposition spéciale intitulée "Confrontations" a été inaugurée à Art Basel au Vitra Design Museum et est dédiée à un certain nombre de designers néerlandais innovants dont les méthodes expérimentales s'apparentent à Rietveld's. Les concepteurs ont été invités à se joindre à un partenaire de la région pour élaborer un projet de conception. La gamme de partenaires allait du laboratoire de biologie moléculaire de la société Roche au seul fabricant de charbon de bois en Suisse.

Le Studio Wieki Somers s'est associé au chocolatier Rafael Mutter pour créer le Chocolate Mill, un grand bloc de chocolat cylindrique à partir duquel de délicates rosettes peuvent être rasées à l'aide d'une lame à manivelle. Différents motifs sont intégrés au bloc à l’aide de différents types de chocolat, créant ainsi un effet de flipbook lors de l’élimination des couches.

Lors de leur représentation du 15 juin, le Studio Wieki Somers et le chocolatier ont préparé des boissons fraîches à l’intention des visiteurs avec les rosaces de chocolat. Des petits moulins à chocolat sont en vente dans le magasin Vitra, y compris du chocolat spécial pour le remplissage.

Faire du chocolat à partir de fèves de cacao est un processus exigeant en main-d'œuvre. Mais une fois transformées en masse de chocolat, les possibilités semblent infinies. La masse fluide du chocolat qui se solidifie sous différentes formes est un processus fascinant, qui permet de casser et de fondre à nouveau. De nos jours, les possibilités de production peuvent produire de nouvelles formes de tablettes de chocolat et de bonbons en imprimant, en moulant, en extrudant, en égouttant et en filant le chocolat. Les sédiments solidifiés, laissés de côté par ces processus, peuvent devenir de nouveaux chocolats.

C'est la première fois que nous travaillons avec un matériau qui entretient une relation directe et délicate avec son consommateur. Le chocolat stimule tous nos sens et notre cerveau en même temps. De nos jours, nous oublions parfois à quel point c'est stupéfiant. Il y a longtemps que le chocolat était une substance rare. une boisson sacrée, un médicament.

Nous voulions injecter un nouveau plaisir et une nouvelle joie dans le chocolat en modifiant certaines règles et en créant un nouveau rituel: une nouvelle façon de manger et de partager le chocolat.

Nous avons créé un appareil, un carrousel au chocolat, en adaptant une machine utilisée principalement en Suisse pour couper le fromage. Nous l'utilisons d'une manière différente, en tant qu'instrument servant d'intermédiaire entre nous et le chocolat. Nous avons également conçu le chocolat que la machine traite en y insérant des souvenirs comme des fossiles. Ainsi, l'aspect tridimensionnel du carrousel est prolongé d'un quatrième: le temps et l'histoire se traduisent par le mouvement. En faisant pivoter le bras du carrousel, une image apparaît alors qu'une autre disparaît.

Il y a deux animations. Le premier est un couple qui tourne dans une danse de plaisir sans fin: le manche du carrousel tourne ainsi sur une boîte à musique. Ensuite, nous avons utilisé des motifs géométriques des bonbons de Rafael Mutter: en tournant l'usine, vous êtes témoin d'un effet mystérieux kaléidoscopique dans lequel les masques de Bobo africains émergent (les cueilleurs de cacao pensent qu'ils ont un pouvoir spécial pour apporter une bonne récolte). Le mouvement fait maintenant référence à l'histoire magique du chocolat.