Anonim
Installation pour le pavillon du Royaume-Uni à l'Expo de Shanghai 2010 par Troika

Les installations de l’agence londonienne Troika ont été placées sous le bord de l’aménagement paysager autour du pavillon britannique de Thomas Heatherwick à l’Expo 2010 de Shanghai.

Ci-dessus: Ville verte

L'exposition est divisée en trois zones: Ville verte, Ville ouverte et Ville vivante.

Ci-dessus: Ville verte

Les visiteurs se rendent d’abord à Green City, où les cartes de quatre villes britanniques situées au plafond ne montrent que les parcs, les arbres et les plantes, représentés par un astroturf vert.

Ci-dessus: Ville ouverte

La deuxième partie présente des modèles transparents de typologies de bâtiments britanniques, suspendus à l'envers de la canopée. L’éclairage sert à projeter des gouttes de pluie animées sur la passerelle.

Ci-dessus: Ville ouverte

Les visiteurs entrent ensuite dans le pavillon lui-même, baptisé Seed Cathedral par Heatherwick Studio.

Ci-dessus: Ville vivante

Lors de l’émergence de nouveaux visiteurs, les visiteurs se retrouvent dans la dernière partie de l’exposition, Living City, où une crevasse de la canopée est remplie de plantes pouvant être utilisées à des fins médicales dans la ville. En plus de ces 30 espèces, la troïka a évoqué des plantes imaginaires qui pourraient être conçues à des fins humaines dans le futur.

Ci-dessus: Ville verte

Plus d'informations sur le pavillon lui-même dans nos histoires précédentes ici, ici et ici.

Ci-dessus: Ville verte

Regardez un film sur le pavillon ici.

Ci-dessus: Ville verte

Voir toutes nos histoires sur Shanghai Expo 2010 dans notre catégorie spéciale.

Ci-dessus: Ville verte

Plus d'informations sur Trokia sur Dezeen:

Livre Digital by Design (octobre 2008)
Virus de Newton (mars 2008)
Film de Cloud de Troika (janvier 2008)
Commandes d'art au terminal 5 de Heathrow (janvier 2008)

Voici quelques informations supplémentaires de la Troïka:

Troika a été chargé par le Foreign and Commonwealth Office de créer trois nouvelles installations artistiques pour le pavillon du Royaume-Uni à l'Exposition universelle de Shanghai 2010, qui seront exposées à côté du pavillon principal du Royaume-Uni; la cathédrale de la graine, conçu par Heatherwick Studio.

Ci-dessus: Ville ouverte

Située au centre d'un paysage environnant doux et ouvert, la cathédrale Seed présente un spectacle visuel saisissant. La cathédrale de la graine est un bâtiment de 20 m de haut formé de 60 000 tiges acryliques élancées qui ondulent de manière organique avec le vent, chacune encapsulant des graines de plantes pour créer un affichage à couper le souffle de la biodiversité mondiale.

Ci-dessus: Ville ouverte

Au lieu d’une conception d’exposition classique, Troika a mis au point un concept narratif composé de 3 installations immersives et multicouches invitant les visiteurs à découvrir le pavillon à travers tous leurs sens. Dans chaque passerelle menant à la cathédrale Seed et à l’extérieur, se déploie une installation faisant partie d’un récit triptyque présentant la relation entre la Nature et les villes britanniques, passées, présentes et futures.

Ci-dessus: Ville ouverte

Dans ce récit, la cathédrale de graine incarne le «maintenant». Les première et deuxième allées présentent la longue tradition britannique d'intégration de la nature dans l'environnement urbain. La troisième installation, concluant l'expérience du pavillon, explore les perspectives possibles pour l'avenir, en proposant de quelle manière la nature peut être utilisée comme catalyseur pour l'innovation urbaine.

Ci-dessus: Ville ouverte

Ville verte

Au début de nos recherches, nous avons découvert que le Royaume-Uni était non seulement un pionnier de l'intégration de la Nature dans la ville, renforçant certains des plus anciens parcs publics et jardins botaniques, mais que, même dans une grande capitale moderne comme Londres, une étonnante 40 % de la ville est verte, ce qui en fait l’une des villes les plus vertes du monde.

Ci-dessus: Ville vivante

Pour illustrer ces faits, nous avons créé une série de cartes «inversées» des quatre capitales britanniques, décrivant chaque parcelle de verdure urbaine (parcs, jardins, bordures d’arbres, jardins sur les toits) tout en omettant la ville elle-même, son architecture et ses infrastructures. . Les zones vertes sont ensuite représentées dans un astroturf doux et vert encastré dans les plis de la canopée en béton du premier passage.

Ci-dessus: Ville vivante

Visuellement, les différentes zones des villes peuvent toujours être clairement identifiées, et les visiteurs auront l'occasion de comprendre la complexité et l'importance de la nature dans les villes britanniques.

Ci-dessus: Ville vivante

Ville ouverte

La deuxième installation, «Open City», tente de montrer à quel point la ville britannique typique est perméable aux éléments naturels. Généralement répandues et peu bâties, avec très peu de centres commerciaux et de développements abrités, les villes britanniques se sentent transparentes et ouvertes. La vue du ciel est rarement obscurcie et les habitants ressentent directement le temps qu'il fait, le vent, le brouillard et la pluie.

Ci-dessus: Ville vivante

Pour transmettre ce sentiment à notre public chinois, la deuxième passerelle présente une ville flottant dans le ciel, ouverte et transparente. Pour vivre l'expérience de la marche dans une ville britannique, nous avons choisi de recréer une sélection de 300 bâtiments britanniques traditionnels, coulés en résine transparente et suspendus à la canopée.

Ci-dessus: Ville vivante

Cette installation est complétée par des grappes de petits dispositifs d'éclairage suspendus au plafond et appelées «moteurs de pluie légère», que nous avons spécialement conçues pour le pavillon. Ces appareils projettent sur le sol de la passerelle une série de gouttes de pluie animées rendues dans une lumière vibrante de couleur arc-en-ciel. De la bruine douce aux fortes pluies, les gouttes de pluie légères créent un environnement magnifique et ludique dans lequel reconsidérer l’importance de l’un des phénomènes naturels les plus simples et essentiels.

En haut: Living City, plante imaginaire

Ville vivante

À la sortie de la cathédrale des semences, la dernière installation de la Troïka présente un fleuve vert géant composé de plantes traversant la canopée du dernier passage, présentant certaines des espèces de plantes les plus utiles pour l’avenir de nos villes.

En haut: Living City, plante imaginaire

Sous la surveillance attentive d'experts scientifiques renommés, nous avons identifié environ 200 espèces différentes qui pourraient directement contribuer à la vie en ville, parmi lesquelles un groupe de 30 espèces représentatives est présenté en direct dans l'installation finale. Ces plantes ont été sélectionnées pour leurs propriétés uniques: elles purifient l'air intérieur, éliminent les contaminants du sol, traitent naturellement les maux urbains typiques, résistent à la pollution urbaine, sont adaptées à l'alimentation en ville, isolent efficacement les bâtiments ou offrent une source alternative. des biocarburants et des plastiques.

En haut: Living City, plante imaginaire

Tout en travaillant sur ce dernier récit, nous avons rencontré des projets de recherche très inspirants au Royaume-Uni, qui sont le fer de lance des domaines de la biotechnologie et de la biomimétique.

En haut: Living City, plante imaginaire

Pour communiquer ces développements scientifiques passionnants, la Troïka a extrapolé leurs résultats en proposant une série de «plantes imaginaires», conçues par des modélistes experts et placées parmi les espèces réelles de la rivière des plantes. Huit au total, ces scénarios d’usines futures traitent de questions urbaines urgentes telles que le recyclage, les biocarburants et la biosécurité, et soulèvent des questions.

En haut: Living City, plante imaginaire

Nous avons imaginé des usines qui se décomposeraient pour gagner des biocarburants, des usines qui sécrètent des pigments uniques destinés à être utilisés dans des dispositifs de sécurité ou pour faciliter leur recyclage, et des plantes grimpantes capables de détecter les virus en suspension dans l'air.

Ci-dessus: signalisation

D'autres scénarios incluent une race de champignons fonctionnant comme de puissants ordinateurs neuronaux, des plantes récupérant l'or des circuits électroniques enfouis dans nos décharges et des arbres pouvant servir d'antennes.

La collection présentée contient tous les éléments pour satisfaire la curiosité des visiteurs, tout en soulevant des questions légitimes sur la manière dont les plantes pourraient contribuer à l'avenir de nos villes et sur notre responsabilité collective à l'égard de celles-ci.

DezeenTV: Installation de Light Rain par Troika au pavillon britannique Voir également:
Pavillon du Royaume-Uni par
Thomas Heatherwick
Virus de Newton
par Troika
Toutes nos histoires à propos de
Expo de Shanghai 2010